Les accès handicapés sont-ils assez nombreux en ville?


Opinions / jeudi, novembre 30th, 2017

Cela fait maintenant plusieurs années que le sujet des accès handicapés pose problème en France. Les personnes à mobilité réduite ont encore beaucoup de difficulté à accéder à des établissements recevant du public (ERP) en raison d’infrastructures inadaptées. Qu’en est-il réellement, et quelles sont les mesures prévues pour y remédier ? Zoom sur les accès handicapés en France.

Les ERP manquent d’accès handicapés

Si l’on s’en tient à la loi, tous les ERP (établissements recevant du public) doivent proposés des accès aux handicapés. Peuvent être classés parmi les ERP, les cinémas, les écoles, les bibliothèques, les administrations, les commerces etc.

Il faut se rendre à l’évidence, la France n’est pour ainsi dire pas un très bon élève en termes d’accès handicapés. La mise aux normes d’accessibilité des établissements pour les personnes handicapées avait pour échéance l’année 2015, mais malheureusement, même si des efforts ont été entrepris depuis, force est de constater qu’ils ne sont pas encore suffisants, et n’apportent pas encore un confort de vie vraiment significatif aux personnes à mobilité réduite.

Ce manque est surtout flagrant au niveau des monuments publics, les commerces de proximité et les cabinets médicaux et paramédicaux.

Plus grave encore : actuellement, 3500 enfants en situation de handicap ne peuvent pas encore aller à l’école car ils sont en attente d’un auxiliaire de vie scolaire (AVS), si bien que depuis la rentrée, le standard de la cellule Aide handicap école était saturé des appels des parents inquiets pour la scolarité de leurs enfants.

Les mesures prises par le gouvernement

Actuellement, en France, 12 millions de personnes souffrent d’un handicap. Le problème ne peut donc être ignoré, et il est même plus qu’urgent d’y remédier. Le 20 avril 2017, le gouvernement sort un arrêté destiné aux maîtres d’ouvrage, architectes, promoteurs, maîtres d’œuvre et constructeurs.

Cet arrêté stipule que les établissements recevant du public doivent prévoir des accès handicapés lors de leur construction et des installations ouvertes au public lors de leur aménagement. Cet arrêté est applicable depuis le 1er juillet 2017. L’obligation d’accessibilité aux handicapés ne concerne donc plus uniquement les ERP anciens, mais également les neufs et les projets de construction à venir.

Cela dit, cet arrêté assouplit également les règles d’accessibilité pour les ERP neufs. A titre d’exemple, pour les étages ou niveaux auxquels les personnes circulant en fauteuil roulant ne peuvent accéder, plusieurs règles ne s’appliquent pas, comme l’obligation d’avoir des espaces de manœuvre avec possibilité de demi-tour, la distance minimale entre la poignée de porte et un angle rentrant etc.

En revanche, il renforce d’autres articles des arrêtés du 1er aout 2006, à savoir, l’obligation d’adapter à l’accès des handicapé les cheminement extérieurs, les accès à l’établissement ou à l’installation, le stationnement automobile, les escaliers et ascenseurs, les portiques, les sas, les portes, les sanitaires, les sorties et sorties de secours etc.

Les intentions sont certes louables, mais pour ce qui est de l’application de l’arrêté, c’est une autre paire de manches. Des progrès ont certes étaient réalisés depuis. On peut notamment louer l’effort prodigué par des villes telles Grenoble, Nantes, Caen et Lyon. Mais à l’échelle nationale, il reste encore beaucoup à faire, pour que les personnes handicapées puissent bénéficier d’un meilleur confort de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *